Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Slimfly

Blam

30 Août 2016 , Rédigé par SlimFly Publié dans #Textes, #Photographies

Blam

Je le sens. Contre ma peau. Il est là. Il se fait pressant.

Au début, au premier contact, un frisson m'a parcouru. Le long de ma nuque jusqu'au bas du dos. Le froid m'a surpris. Mais maintenant c'est passé. Je ne sens plus que la pression contre ma cervicale. Je tremble, je me sens fébrile. Je me demande combien de temps je vais pouvoir rester comme ça avant de tourner de l’œil. La pression se fait plus forte et me fait basculer vers l'avant. Mes yeux déjà humides craquent et des larmes coulent. Je crois que je n'ai pas pu contenir le reste de mon corps. Du moins c'est ce que je comprends en remarquant mon entre jambe qui se mouille et la flaque qui se forme entre mes genoux. Le stress contrôle entièrement mon corps, autant dire que je n'ai plus aucune autonomie. Je suis mort avant l'heure. Mon ventre se tord, mon cœur se noue. Je ne sais pas si le plus insupportable est de savoir que je vais mourir ou est ce que c'est l'attente qui paraît infinie. Peut-être qu'il ne s'est passé que quelques secondes mais mon esprit ne les a interprété de cette manière. La pression se fait moins forte. Je sais que c'est la fin de ma torture et c'est sûrement pour ça que je réussis à me reprendre. J'ai le palpitant qui raisonne. Je n'entends rien d'autre mais je devine les sons. L'armement, le bruit de la chambre, l'amorce, le son d'une balle, la détonation. Puis plus rien. Tellement de détail en aussi peu de temps. Ça fait tellement longtemps que je suis à sa place. Que je presse sur la détente. Il fallait bien que je découvre l'envers du décor, l'autre côté du canon. Il faut croire que ça ne pouvait pas finir autrement. Alors ainsi soit-il et que cet enculé aille se faire foutre.

Amen.

Slimfly

Photographe : Slimfly

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article