Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Slimfly

Faim (fin) de vie. (2)

16 Décembre 2010 , Rédigé par SlimFly Publié dans #Histoires, #Textes

Faim (fin) de vie. (2)

Elle s'avança lentement, d'un pas nonchalant et félin. De longs cheveux noirs aux reflets rouges lui tombaient jusqu'au bas du dos. Elle portait des lunettes de soleil et une longue veste abîmée par le temps. De ses petites chaussures à talons ressortaient ce qui semblait être des résilles noires. Sa main gauche était habillée d'une mitaine tandis que sur la droite un tatouage entre l'index et le pouce remontait le long de son poignet et laissait penser qu'il continuait le long du bras. Il représentait une rose entourée d'un serpent. Les épines de la fleur noire transperçaient la peau de l'animal mais il ne saignait pas.

Un temps indéfini, les consommateurs du pub restèrent figé à observer cette femme, les regards plein d’interrogations et de fantasmes. Cet instant chimérique fut interrompu par l'entrée de l'homme qui l'accompagnait. Cette allure, ces vêtements, ce regard, c'était lui. Immédiatement, je reconnus l'homme de la ruelle. La sensation de boule au ventre que tout le monde connaît, voilà ce que je ressentis à ce moment-là. Mais la sensation était décuplée. Les deux inconnus s’arrêtèrent. Ils regardèrent brièvement la pièce et se dirigèrent vers ma table. À chaque pas dans ma direction, mon anxiété augmentait. À chaque regard croisé, mon angoisse grandissait. Une fois à ma hauteur l'homme tira une chaise et s'installa en face de moi tandis que la femme restait debout à ses côtés.

Complètement tétanisé aucun mot ne sorti de ma bouche. C'est l'homme qui prit la parole le premier.

D'une voix grave et posée il dit : "Salut l'ami ! Sautons les futiles phrases de politesses et les brèves présentations. Je propose que nous allions directement au but. Tu m'as l'air légèrement tendu ? Il ne faut pas. De quoi a tu peur ? Nous ne sommes là que pour t'aider. Je suis venu pour te proposer un marché. Tu te demandes encore qui je suis ? Pourtant en cherchant bien tu devrais trouver assez rapidement." Il sourit, "Et peut être même savoir pourquoi je suis là."

Il s’arrêta de parler et lança un regard noir tout autour de lui. À ce moment, toutes les activités de la pièce cessèrent. Les autres personnes présentent dans le pub s'écroulèrent. Sur leur table, sur le sol, dans les toilettes ou les escaliers, ils étaient tous tombés.

L'air nonchalant l'homme alluma un cigare et continua son discours : "Voilà, on sera plus tranquille, je n'aime pas quand les gens écoutent mes discussions. Tu vois, de nos jours, les gens non plus aucun respect, ils se permettent d'écouter tout ce qui est d'ordre privé. Si encore ils en restaient là, mais il faut ensuite qu'ils en parlent, qu'ils répètent. Et comme la plupart du temps ces crétins ne comprennent rien ils ne font que transmettre des informations erronées à d'autres crétins qui en feront autant. Enfin bref. Je suis Méphistophélès !"

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


J'aime, comme d'habitude. Mais Deux choses me turlupinent : D'un, le "salut l'ami" me stresse, ça fait pas peur comme entrée en matière et de 2... je suis désolée mais ya pleins de fautes
d'orthographes ^^



Répondre
S


Je voulais pas d'une entrée en matière qui fait peur. C'est tout à fait réfléchi ce "Salut l'ami".


Concernant les fautes, ça m'étonne pas, et tu peux les corriger si le coeur t'en dis, je me ferais un plaisir de changer ça ensuite.