Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Slimfly

Faim (fin) de vie. (1)

16 Décembre 2010 , Rédigé par SlimFly Publié dans #Histoires, #Textes

Faim (fin) de vie. (1)

J'ai toujours dit que si l'enfer se présentait à moi alors je n'aurais pas peur. Que si le Diable, le Sheitan, Satan, Belzébuth ou quelque soit son nom, se présentait à moi, alors je signerai un pacte de sang avec lui. Un pacte où je m'offrirai complètement en échange de pouvoirs et de puissance. La possibilité de vivre tel que personne n'a jamais vécu en échange de mon corps, de mon âme, de ma vie.

 

Mais à cette époque, je ne savais pas...

 

C'était il y a longtemps, c'était l'hiver, la lune était haute et pleine. Un léger brouillard enveloppé la nuit et de la buée sortait de la bouche des passants. Il était là, au coin d'une rue, sur le trottoir à la lueur d'un lampadaire. Dans le halo d'une lumière diffuse qui peinait à traverser la brume. Il était là. Un homme de taille moyenne. Il portait un chapeau Borsalino et un long veston fermé en entier lui descendait jusqu'aux genoux. Ses mains étaient couvertes par une paire de gants en cuir et il chaussait de longs souliers noirs. Le cigare qu'il fumait était imposant, comme les cigares cubains que l'on voit dans les films. La fumée qu'il crachait donnait l'impression que l'atmosphère lourde et pesante de la rue s'échappait de lui.

 

Cet énigmatique personnage dégageait une grâce étonnante. Son allure et son côté mystérieux imposaient le respect. Personne ne pouvait l'ignorer, chacun était fasciné. Paradoxalement il paraissait loin, invisible, comme s’il n'existait pas. Un instant son regard croisa le mien. Un frisson me parcouru et mes tripes se tordirent. Son regard était froid et dure et pourtant je ne pouvais pas vraiment apercevoir son visage. J'avais l'impression d'avoir été transpercé, sondé. Qu'en un regard il venait de lire la totalité de mon être. L'homme se détourna et dans une danse de brume s'enfonça dans une ruelle. Le lampadaire clignota avant de s'éteindre complètement. Le mystérieux individu disparu dans la nuit.

 

Ce curieux passage de ma vie me marqua profondément. Par la suite, mes nuits se voyaient hantées par d'étranges cauchemars. Il m'arrivait fréquemment de me réveiller dans des états de stresse intense, en sueur et complètement angoissé. Plusieurs semaines passèrent et les rêves se firent de plus en plus présent, pressant. Les somnifères n'étaient plus d'aucune efficacité. Il arrivait parfois que mes visions ne se contentent plus de la nuit mais qu'elles viennent aussi déranger mes journées. Seul l'alcool et la drogue pouvait me donner un semblant de tranquillité.

 

Une soirée, après une journée particulièrement longue, je prenais un whisky au pub du quartier, le "Trendy 21". Ce jour-là un deuxième événement allait se produire. Tout aussi intriguant que le premier mais bien plus marquant encore. Alors que je profitais des saveurs fruitées et boisées de mon alcool favori, la porte du pub s'ouvrit doucement. Instantanément le froid pénétra dans la pièce et une bourrasque vint s'assurer qu'aucun recoin n'échappait à cette fraîcheur. Après un court instant, une femme entra. Ce qui sauta aux yeux au premier abord c'est qu'elle était belle. Intensément belle.

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jessy 17/12/2010 21:28



Waou


Un j'aime bien ton style du moins maintenant tu as un style d'écriture garde le!!!!


Et franchement un trés bon texte original descriptif détaillé qui plinge vraiment dans une atmosphere et ne reste pas superficiel! Peut etre intensifié l'ambiance en donnant pkus de détail sur la
cadre dans lequel se situe les personnage !!! Moi quand je la'i lu j'ai imaginé un bae genre le basse terre a voir