Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Slimfly

Lapin gourmand

26 Mars 2010 , Rédigé par SlimFly Publié dans #Textes

Lapin gourmand

C'est bientôt pâque, fête traditionnelle chrétienne commémorant la résurrection de jésus-Christ. Jour de délivrance car il marque aussi la fin du jeûne du carême... Amen !

 

Mais ce sera surtout une bonne excuse pour bouffer du chocolat à tour de bras et s'empiffrer de cochonneries en toute impunité.

Après le régime d'automne, et la prise de poids dû aux fêtes de fin d'année,

après le régime d'hiver et les copieux repas pour se réchauffer,

vient le régime de printemps pour se préparer au régime d'été et entre les deux,

la petite pause du lapin coquin sonnant les cloches de la gourmandise.

 

Oyé oyé gentes dames, en cette sainte période jetez vous sur ces lièvres en chocolat blanc, ces œufs colorés rempli de chocolat noir, ces cloches en chocolat au lait. Et si vous n'êtes pas encore suffisamment pleine de ce doux et succulent produit dérivé de la fève de cacao alors profitez des autres biscuits et sucreries qui seront distribuées durant ces jours festifs et agréables.

 

Ensuite, vous n'aurez qu'à vous plaindre inlassablement de votre prise de poids. Vous pourrez vous lamenter auprès de vos amis en racontant que vos efforts ont malheureusement été anéantie en deux trois crocs gourmands anodins et que vous souffrez affreusement de votre non réussite de perte de gras. Vous insisterez sur vos nombreuses tentatives et le nombre incalculable de techniques essayées pour parvenir à vos fins.

Mais rien n'y fera, vos plaintes et vos larmes ne changeront rien.

 

Enfin, il est toujours possible de se réveiller et de se motiver.

Aller bouger votre amas graisseux atour d'un terrain de sport,

courez avec le lapin de pâque au lieu de bouffer tout ce qu'il vous apport,

et arrêtez de nous emmerder avec ça !

 

Cordialement,

et bonne chance.

 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


C'est toi l'amas graisseux



Répondre